Journal secret de Krys’Ten Katasgul, feuillet n°4

Résumé de la partie du 14/06 du point de vue de Krys’ten :

Vu le nombre d’ennemi, nous nous replions dans l’eau, Ao s’accroche à mes épaules en m’indiquant le chemin de ce qu’il avait aperçu. Nous voyons dans l’eau des rais de lumière venant du soleil qui tape sur la surface du lac. Cette lumière nous permet de voir que l’île est une île flottante accrochée aux mats d’un navire englouti.

Nous apercevons une espèce de cordon en cuir venant des machines étant dans le camp ennemi et allant vers le navire englouti.
Nous nous dirigeons vers le navire et je réussi à rattraper Bloncrin, Grisoeil et Zorkal.

Nous nous dirigeons donc tous vers le navire et vers un cristal lumineux étant à une entrée. Il y a des anémones et des balanes géants accrochés sur le navire, et l’espèce de corde en cuir va dans le navire.
On rentre dans le navire et nous voyons que l’espèce de corde en cuir et en réalité un boyau tout mou.
Le nain et Olochaï nous rejoigne et nous avançons tous dans le navire qui est tapissé de vase, d’anémones et de balanes.
Tout à coup, un homme en armure tombe sur Jaëlle Bloncrin (première à avancer de notre groupe).

Nous l’attaquons et certain d’entre nous voient un petit boyau comme le gros que nous suivons, sortir de son casque. Je coupe ce petit tuyau d’où sortent des bulles d’air et cet homme en armure fait de grand signe avec une dague plantée par le nain.
Je fouille le cadavre et je découvre une ceinture avec un pied de biche, une corde, une hachette, une petite gourde et une clé.
Nous continuons et nous arrivons dans une grande pièce avec une espèce de tente où le tuyau arrive. Plusieurs petits tuyaux repartent dont un venant d’où l’on vient, un partant vers une autre partie du navire et un n’allant nulle part et étant bouché par un bouchon.

Le Raouk qui a les poignets attachés est dans l’espèce de tente. La clé que j’ai récupérée sur le garde permet de le libérer et je lui donne la hachette que j’ai également trouvé sur le garde.

Avec Ao, nous décidons de suivre le tuyau non bouché. En suivant le couloir, Ao me ramène vers l’arrière en me tirant les épaules car un autre garde tente de nous harponner. On l’attaque et nous réussissons à le tuer. Nous décidons de rejoindre les autres. Olochaï étant resté à l’arrière nous rejoint et nous annonce que des terrans arrivent.

En allant vers l’entrée d’où nous sommes arrivés, nous voyons 4 scaphandriers et 4 T’skrang approchés du navire les T’skrang arrivant plus vite.

Nous fuyons car nous pensons que nous n’avons aucune chance. Nous allons vers où se trouve le deuxième garde. Plus loin, nous arrivons sur deux portes avec plein de vase. Grâce à ses talents, Ao soulève la vase et les autres tire sur l’une des portes pour l’ouvrir. Nous pouvons désormais rentrer mais avant je prends le cristal lumineux qui se trouve le plus proche, pour nous permettre de voir à l’intérieur et pour que nos poursuivants aient une moins bonne vision. Après être rentrés, nous remettons l’une des portes pour cacher la lumière.

Nous apercevons à l’intérieur un couloir avec des meubles anciens et tout au fond une salle avec une espèce de forme humanoïde à l’intérieur.

Nous nous approchons et nous remarquons qu’il y a des espèces de serpents de mer sur le corps. Cette forme est en réalité un cadavre couvert dans un costume couvert d’algues et d’anémones.

Ao prend le casque du cadavre et le donne au nain qui le met. Ensuite il va vers un espèce de coffre et pousse un levier. Le navire commence à bouger et nous nous aggripons tous sur quelque chose. Le navire bouge lentement tout d’abord et tout à coup plus rapidement jusqu’à se trouver juste au dessus de l’eau. Le navire continue à flotter au dessus de la surface de l’eau.

En me dirigeant vers l’un des hublots, je vois arriver une cinquantaine de Sylphelins. Le Raouk monte sur le pont et à l’aide d’un porte voix dit aux orcs esclaves de se libérer.

J’accompagne Ao vers la troisième source magique qu’il a perçu, en faisant attention si des terrans sont à bords.
En avançant, nous entendons Zorkal qui entame un chant émouvant pour les sylphes.

Avec Ao, nous continuons à avancer et dans un couloir nous voyons un T’skrang terran hors d’haleine qui a réussi à s’accrocher grâce à sa dague. Je finis de la tuer d’un coup d’épée.

Ensuite, nous arrivons sur une porte blindée que nous n’arrivons pas à ouvrir. Pendant qu’Ao va chercher le nain, je cherche dans la vase si je peux trouver quelque chose qui puisse nous aider à ouvrir la porte.

Je trouve des espèces de gros cubes en bois, mais rien d’autre.

Ao revient accompagné du nain, de Zorkal et d’une dizaine de Sylphelins. Le nain et Ao tente d’ouvrir la porte, pendant que Zorkal et les Sylphelins inspectent des bouches de feu se situant sur les abords du navire. C’est en les entendant parler de forme carré que je me dirige vers eux avec l’un des trois cubes que j’ai trouvé. Et c’est bien ce qu’il cherchait. Donc nous allons pouvoir nous servir de ces espèces de canons.

Zorkal demande aux Sylphelins de trouver d’autres cubes dans le navire pendant que nous ouvrons la porte. Ils en trouvent 17. Derrière la porte ouverte grâce à la bouche de feu et à l’un des cubes, se trouvent d’autres cubes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s