La Peste venue du passé

Journal de Krys’Ten, Feuillet n°7 – Saison 2015, épisode ?

À l’approche du Creuset

Direction le Creuset grâce aux indications des pseudo-rêves reçus lors de notre court sommeil, liés à  l’endroit où nous sommes :

  • Des choses qui n’existent plus : des montagnes, des plaines qui maintenant sont en friches, des villages maintenant en ruines, des cours d’eau dont le lit a changé… (le passé)
  • Un mausolée dans toute sa splendeur avec des Orcs en pèlerinage pour honorer leurs ancêtres.
  • Des Orcs venant dans le mausolée en ruine et qui construisent à coté un monument en l’honneur de Carah Fahd. Les Orcs dansant et chantant autour de ce monument. (le futur et ce monument sera sans doute important)
  • 8 Orcs armés des lames combattant les soldats de Landis. Nous voyons une technique spéciale : Un Orc appelant toutes les lames à lui pour les lancer comme une étoile géante vers une cible et, après l’avoir touché, revenant à leurs porteurs.

ruins_by_iidanmrak-d5wmt54

L’entrée sinistre de l’antique laboratoire magique de Landis.

En arrivant proche du Creuset, nous voyons une fumée blanche venant des bois. Nous décidons donc de descendre un peu avant et de continuer à pied. Nadrang, juste avant de descendre, cache le navire de Liniel dans les nuages.

Pour que l’on puisse avancer en étant plus discret, Nadrang, avec l’aide de Paradim, fait en sorte que la végétation nous couvre.

Nous arrivons à vue d’un camp Théran. Une cinquantaine de soldats, dont une quinzaine de blessés apparemment. Selon Torgus, et vu de loin, leurs équipements sont étranges.

roman_legionary_by_pler0-d5lvsyi

Les soldats Thérans, des combattants vétérans.

Pour savoir ce que fait ce camp ici, nous décidons d’aller vers leurs latrines pour y capturer un soldat. Le plan fonctionne bien et nous capturons un sous-officier en l’assommant avec une pierre. Torgus, qui voit l’arme et l’armure de plus près, nous informe que ce ne sont pas de vrais uniformes Thérans.

Le sous-officier, une fois réveillé, nous raconte qu’il travaille pour Théra mais ne sait pas pourquoi ils sont là exactement. Ils ont capturé une humaine se prénommant Mara. Elle leur a affirmé être herboriste et qu’elle cueillait juste des plantes dans la forêt.

Notre prisonnier nous informe aussi que le bâtiment est sous terre et qu’il est gardé par des élémentaires de Terre et de Feu, ainsi que par de gros singes. Il nous informe en outre que son capitaine se nomme Malak Touth. Nous finissons pat le ligoter et le bâillonner.

Charger !

Pour que l’on puisse rentrer dans le Creuset, Nadrang crée une grosse tempête, qui me permet, à la tête de nos soldats, de créer une brèche vers l’entrée du laboratoire. 18 gardes sont tués sans même qu’ils ne s’en aperçoivent. Nous sommes arrêter par Un mur de lumière nous arrête à quelques mètres de l’ouverture. 10 gardes s’abritent derrière ce mur et, en nous retournant, nous nous rendons compte que 20 autres gardes nous encerclent. Pendant que Paradim escalade un arbre pour passer de l’autre coté du mur, Nadrang et moi, aidés par les soldats, nous parvenons à en éliminer 16 de plus.

Nous entendons alors une grosse voix qui jailli de l’entrée du Creuset et qui ordonne aux 4 gardes restant de se réfugier derrière le mur. Des éclairs apparaissent à l’entrée et les gardes rescapés s’écartent. Cela s’annonce mal.

Paradim, ayant réussi à passer le mur, provoque le mystérieux commandant à la voix de stentor et le somme de se dévoiler. Un homme voilé sort alors, deux grimoires ouverts  volant autour de lui. C’est le capitaine Malak Touth.

the_judge_by_iiiari-d73cp4b

Le capitaine Malak Touth, puissant sorcier de l’armée thérane ?

Paradim continue à discuter avec lui, ce qui permet à Nadrang d’ouvrir une brèche dans le mur, nous permettant de le franchir.

Persuadé de nous vaincre, Malak se vante, affirmant  que nous ne récupérerons jamais ce que nous sommes venus chercher, et qu’ainsi Throal et Théra entreront  en guerre.

L’un des gardes, entendant cela, se retourne contre lui. Avec nos soldats, je m’apprête à assaillir les autres gardes quand, soudainement, mes lames m’échappent des mains et s’envolent vers Paradim. Il appelle le pouvoir des Huit pour propulser toute les dagues de Carah Fadh vers Malak. Ce dernier, en se défendant, se décoiffe et nous découvrons alors que la moitié supérieure de son visage est recouverte d’écailles. C’est un descendant des draconiques !

Nous parvenons assez rapidement à nous débarrasser des 13 gardes restants, mais le capitaine est très fort, et c’est avec une grande difficulté qu’on fini enfin à le mettre à terre. Il est hors combat mais toujours vif. Nous sommes blessés et éprouvés.

Le garde s’étant retourné contre son camp se prénomme Glavius. Il nous apprend que Mara est prisonnière à l’entrée du Creuset. En le remerciant, je fais exprès de lui éternuer dessus pour le contaminer. Ce n’est pas gentil. Nous l’informons sur l’endroit où se trouve son collègue capturé.

Pendant que Paradim et Torgus vont chercher Mara, nous surveillons de très près Malak. Lorsque ce dernier se réveille, il commence à vouloir incanter et Nadrang, l’empêchant de continuer, le tue.

En fouillant le camp, nous trouvons des ordres de déplacement des troupes venant du général Kypros, gouverneur de Vivane.

Dans les entrailles du Creuset de Landis

Après s’être reposé quelques minutes, nous pénétrons dans le Creuset accompagnés par Mara.

00 Jada 85ab7476cde7e8ab5286b210eaaa6123

Mara d’Urupa, prisonnière fuyant la répression de Vivane.

Les sorciers nous éclairent avec des sphères de lumière. Plus nous avançons, plus la chaleur augmente. Heureusement que nous savons où aller ! Nous finissons par arriver sans encombre à la cache où doivent se trouver les parchemins. J’enlève la pierre qui bloque la cache et je tâte à l’intérieur du trou. Je trouve bien un morceau qui semble du papier mais il se décompose dans mes doigts. Nous décidons d’agrandir le trou pour pouvoir récupérer les parchemins en les touchant un minimum. La chaleur et la lumière augmente encore. Nadrang crée un mur de terre pour nous protéger des Elémentaires de Feu qui semblent s’approcher. Il y a une douzaine de parchemins et nous ne pouvons pas tout récupérer. Les sorciers nous aident à trouver ceux liés à la Peste de Landis. Torgus, grâce à ses outils, arrivent à les récupérer.

Par contre pour sortir, impossible de sortir par où nous sommes arrivés sans avoir à combattre élémentaire, alors Nadrang ouvre une brèche dans la terre et nous arrivons à sortir. L’air libre nous fait du bien.

Un remède pour Throal

Nous retournons au vaisseau de Liniel, toujours accompagnés de Mara. Nous nous envolons  direction Throal, sans passer trop près du Béhémoth. On débarque à la Porte des vents, qui est déserte.

Dans Grand-Foire il y a des restes de combat un peu partout et il y a des morts. On ne s’arrête pas et nous courrons vers la bibliothèque. À la grande porte, on nous ouvre rapidement en nous reconnaissant. Félicie nous attend derrière avec des charrettes qui vont nous permettre d’arriver plus vite. On se dirige vers la cité royale, et plus particulièrement vers le laboratoire du roi.

Les mages sont heureux de nous voir et regardent avec grande délicatesse les parchemins. Au bout de 3h, ils nous confirment qu’ils peuvent stopper l’épidémie. OUF ! Mais… (ça m’aurait étonnée) que pour guérir les contaminés, il manque un ingrédient. C’est du Lierre de sang qui pousse dans le Bois de sang.

Le Prince, ayant appris notre retour, nous rejoint au laboratoire. Il est heureux que nous ayons trouvé les parchemins.

Le Roi est mort !

Avec le Prince, nous nous dirigeons vers les appartements royaux mais une fois là-bas nous entendons un cri de femme venant de la chambre du roi. En entrant dans la chambre, nous remarquons bien vite que le Roi est mort. La Reine et le Prince sont effondrés. Avant de sortir, je promets au Prince de récupérer assez de Lierre de sang pour guérir toutes la cité.

Nous avons une nouvelle mission à remplir : en échange de la Rose éternelle, nous devons récupérer du Lierre de sang.

Session du 11/04/2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s