2e lettre à Nadrang

Cher Nadrang,
Depuis votre retour de la Terra incognita où demeurent les tumulus des géants, tu as eu un peu de temps pour te consacrer à tes quêtes personnelles. Tu peux, au choix, t’être penché sur :

  • Les réceptions mondaines du royaume de Throal sont toujours un succès. Là, tu auras rencontré une héritière d’une petite Maison marchande de vieille noblesse, plaisante au regard et drôle. Le vice-roi, admiratif de tes exploits et flatté par l’intérêt que tu as porté à sa fille, t’auras proposé une promesse de mariage arrangé. Manifestement, il prendrait très mal un refus… Quelle aura été ta réponse ?
  • L’équipage formé pour compléter celui de l’Ouragan bleu. Tu auras appris à les connaitre, ce qui te permettra d’éviter certains problèmes à l’avenir, mais au prix d’un serment de sang lors d’une « initiation » à leur fraternité secrète. Et un serment de sang, cela ne se viole pas comme ça…
  • Le Heaume de Jamo le Bleu. Tu auras découvert, en faisant des recoupements entre le journal de l’amiral et les documents de la Grande bibliothèque, la connaissance-clef nécessaire pour activer un rang supérieur de pouvoir. Mais tu seras tombé sur un os (un problème à la clef).
    C’est le choix de Nadrang.

C’est par le culte du passé,
Moments fugaces,
Légendes surannées, 
Que l’historien mérite sa place.

Nul égotisme dans son action,
Ni de mercantilisme dans la démarche,
Ce Scribe par la Narration
Transmet aux futures générations.

-Nadrang, poète à ses heures

Alors que Nadrang étudiait d’anciens livres dans la Grande Bibliothèque de Throal, il fut accosté par une grande orque au ton glacial. Se présentant comme Cassiopée Dure-et-Forte, capitaine du Pluie de feu dans l’aéroflotte, celle-ci se réclama de la descendance de l’amiral Jamo le Bleu et fit savoir au nain qu’elle réclamait son héritage : le heaume de l’amiral et le commandement du Protecteur impérial.

Cassiopee Dure-et-Forte__orc_by_momo_deary-d6navgu

Cassiopée Dure-et-Forte, p’tite-p’tite-p’tite-p’tite-p’tite-p’tite fillote de Jamo le Bleu ?
co: Orc by Momo-Deary

Malgré cette rencontre malencontreuse, Nadrang découvrit une nouvelle connaissance-clef du heaume, à savoir que l’Assemblée trolle qui adopta l’Orque-devenu-Troll est celle des Cornes-de-Pierre dans les monts Délaris, et pu tisser un filament de rang 4 et d’activer une nouvelle capacité : la Fureur trolle de Jamo le Bleu au rang 1.

Publicités

2e lettre à Paradim

Cher Paradim,
Depuis votre retour de la Terra incognita où demeurent les tumulus des géants, tu as eu un peu de temps pour te consacrer à tes quêtes personnelles. Tu peux, au choix, t’être penché sur :

  • Félicie, la soubrette du service diplomatique. Tu en auras appris plus sur ses activités, décidément bien curieuse pour une « simple » soubrette, mais ton manège aura été découvert par la jeune trollesse Lilia Volonté-de-Feu qui te poursuit de ses avances depuis le village troll et qui t’aura fait une terrible scène de jalousie… et qui risque de te le faire sentir encore un bout de temps.
  • Les origines supposées de la folie des trois Passions (discussion que nous aurons à faire). Ce type d’information constitue la première étape pour tenter une hypothétique rédemption de ces Passions. Hélas, tes recherches auront attiré l’attention de gens louches, ou qui te trouvent louche (un problème à la clef).
    Choix de Paradim.

Dis

Dis, Passion folle de la confusion, du travail inutile, de la bureaucratie et de la servitude (c) FASA, Earthdawn

  • Les troubles orques évoqués précédemment : une meute d’écorcheurs orques, les Crânes de loup, qui fait montre d’une agressivité et d’une combativité étonnante envers les colonies Garahamites dans les montagnes de Throal. En outre, un flot d’orques semblent rejoindre cette meute qui se discipline de plus en plus alors qu’elle n’était à l’origine qu’un ramassis de brigands désordonnés. Tu auras répondu à la demande d’Earal Coup-de-sang, le second (et fils) du commandant des Lanciers du Roi (Térath le Contemplatif) en charge de la moitié des mercenaires orques de Throal. Outre la découverte de l’origine de ces troubles, un orque important dans le dispositif militaire du royaume aura une dette envers toi. Hélas, une autre orque toute aussi importante, sa sœur Zara Pensées-de-Glace, t’aura dans le collimateur…

2e lettre à Krys’Ten

Chère Krys’Ten,
Depuis votre retour de la Terra incognita où demeurent les tumulus des géants, tu as eu un peu de temps pour te consacrer à tes quêtes personnelles. Tu peux, au choix, t’être penchée sur :

  • La Shivahala de la maison de l’Esprit du vent. Cet aropagoï est très étrange puisqu’il accueille des Ts’krang incapables de nager. Et pour cause, ils sont dotés d’ailes ! Ces Ts’krangs volants demeurent en haut de Falaises venteuses des monts de Throal. En t’y rendant, tu auras affronté les aléas du voyage eu haute montagne (un problème à la clef) mais tu auras été reçue par cette Shivahala singulière (discussion que nous aurons à faire).
    C’est le choix de Krys’ten.

Ts'krangs volantsT’skrangs volants de la maison de l’Esprit du vent (c) FASA, Throal the dwarf kingdom

Au cours de sa pénible ascension, Krys’Ten tomba par mégarde sur une exploitation irrégulière et dangereuse d’Air élémentaire. Elle fut alors prise en chasse par le drakkar qui escortait la barge minière, mais elle réussi à lui échapper grâce à son agilité hors-norme.
Plus tard, elle réussi à rencontrer la Shivahala de la maison de l’Esprit du vent sur l’arbre de pierre. Cette dernière lui révéla que les rêves prophétiques sont une des marques de la Shivahala Syrtis et lui conseilla de la visiter. Elle la prévint cependant que l’on ne la rencontre pas facilement et qu’il faudrait sans doute qu’elle fasse le pèlerinage de la Roche-de-Vie d’Ayodhya à la Cité des falaises de Syrtis pour être reçue.
Elle lui conseilla en outre de chercher la bénédiction des Shivahala des différents aropagoïs, et lui donna la sienne.
Elle lui proposa enfin, si elle arrivait un jour à voler, de rejoindre son petit aropagoï, où elle serait formée par elle-même pour devenir son héritière.

  • Un troubadour venant des Mauvaises terres qui met en scène une étrange pièce de théâtre dont l’un des protagonistes semble porter le sceau de ton mentor. Tu en auras appris plus sur les inspirations de cette pièce, mais tu auras du te confronter à la pègre de GrandFoire (un problème à la clef).
  • L’ambassadeur général Tramon (un nain), chef du Corps diplomatique royal, celui-là même qui a négocié si âprement votre rattachement officieux au Corps exploratoire royal, t’auras approché à une réception où tu t’ennuyais. Il t’aura remercié à nouveau pour avoir fait échouer le régicide et t’aura fait savoir que ton aptitude à gagner la confiance des soldats était parvenue à ses oreilles (via Dame Morgane Haut-Voix, qui a tiré les vers du nez de Grisœil et de l’équipage de mineurs). Il t’aura demandé de résoudre un problème pour lui : plusieurs villages ont rejeté des marchands du royaume et réquisitionné leurs marchandises en « compensation ». Comme plusieurs chefs sont des Ts’krangs ou des orques, il a pensé à toi. Outre le fin mot de l’histoire, tu auras obtenu une recommandation de ce nain important qui te fera gagner le respect de l’équipage throalique de l’Ouragan bleu, mais tu te seras aussi attiré l’inimitié d’une autre personnalité…

Lettre à Nadrang

Cher Nadrang, Mage des ondées, la princesse Hélicia s’est entretenue avec vous d’une affaire grave.
Une fois de plus, elle vous a affirmé combien il était crucial que le royaume de Throal noue une alliance avec les assemblées des Trolls de cristal et qu’il soit averti des incursions théranes et de la redécouverte du Protecteur impérial, pardon, de l’Ouragan bleu. Seul le royaume nain, d’ailleurs, sera capable de réellement renflouer la machine de guerre aérienne et de lui fournir un équipage discipliné et compétent.

Vous quittant sur ces paroles, Dame Hélicia est partie conférer avec ses gardes du corps, vous laissant le temps pour accomplir une chose, et une seule :

  • Poser les bases d’une alliance avec les deux clans trolls, ce qui facilitera vos futures entreprises dans ce sens. Mais vous devrez alors voyager pendant la dangereuse saison des tempêtes.
  • Recruter un équipage de trolls pour naviguer jusqu’à Throal avant la saison des tempêtes. L’équipage vos racontera de nombreuses légendes qui vous livrerons des clefs pour activer les pouvoirs du heaume de Jamo le Bleu.
  • Vous familiariser avec les artisans et les femmes du village, et acquérir ainsi des « atours honorables » de troll confectionnés avec tout l’art de la tannerie des fourrures, de la teinturerie et du filage de la laine, mais aussi de l’orfèvrerie de cristal des trolls.

Réponse de Nadrang:

-« Il est impératif que nous arrivions à Throal avant la mauvaise saison, on ne peut pas risquer de perdre le galion. J’aurais bien aimé m’assurer une solide alliance puissante grâce à la paix avec les deux tribus, mais ça attendra… »

Lettre à Krys’Ten

Cher Krys’Ten, Guerrier dansant, vous vous êtes liés d’amitiés avec de nombreux trolls qui ont admiré votre courage et votre pugnacité lors du Saut du Téméraire et, plus encore, en abattant l’Honnie.

A cette occasion, vous avez pu faire une chose, mais une seule :

  • Fraterniser avec les villageois trolls et découvrir une trace du passage de votre maître dans ce village, il y a des années de cela !
  • Vous entraîner avec les meilleurs pirates de cristal. Ceux-ci finissent par vous considérer comme un grand guerrier et vous offrent une arme de cristal au choix lors d’une cérémonie d’Honneur.
  • Rêver de la Shivahala, l’une des ses oracles du peuple T’skrang, en méditant sous les flots de la Cascade froide, et lui poser une question.

Pour mémoire, vous avez déjà rêvé ses rêves.

Réponse de Krys’ten:

-« Presque sans hésitation, je fraternise avec les villageois pour découvrir une trace de mon ancien maître car c’est la principale raison qui m’a fait sortir du Kaer. J’étais sure qu’il était vivant et je veux le retrouver. »

Lettre à Paradim

Cher Paradim, Chroniqueur des temps perdus, vous avez fait un rêve.

Ishker l’Érudit a visité vos songes. Le vieux troll s’est montré admiratif de votre exploit, cela se voyait dans son œil unique. Il tenait toutefois à vous rappeler ce que, une fois de plus, vous aviez décidé d’oublier : les esprits du cristal sont très susceptibles et économes de parole. Ils ne s’expriment que lorsqu’ils estiment devoir le faire, et ce fut le cas ici. Mais il y a un prix.

Prenez garde à ne pas invoquer ces esprits en vain et soyez prompt à payer votre dette quand ils le réclameront.

Autre chose, admirable Traqueur des légendes. Vous avez un peu de temps devant vous, et vous pouvez le consacrer à une tache, mais une seule. Souhaitez-vous :

  • Méditer en vous focalisant sur les cristaux vivants pour tenter de rêver d’Ishker à nouveau et lui poser une question ?
  • Étudier les légendes trolles de la bibliothèque de Grand’Ma à l’aide d’un apprenti que vous avez repéré pour préparer un nouvel archiviste et pouvoir poser une question importante sur la culture trolle ?
  • Répondre aux sourires de cette jolie trolle brune qui semble toujours être à proximité ces derniers jours ?

Réponse de Paradim:

-« Que de cruels dilemmes ! Du sourire de la trolle ou de la bibliothèque, je ne sais à quelles sirènes succomber.
Mais bien que le charme troll ne me sois pas indifférent, c’est dans la bibliothèque que je passerai le plus clair de mon temps, à la recherche d’informations sur celui qui unifia autrefois tous les trolls sous sa seule bannière… »